Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog decigeo
  •   le blog decigeo
  • : je suis responsable RD Décisionnel /SIG en Géomarketing. Ce blog a pour but de regrouper toutes les infos sur la convergence entre Business Intelligence et cartographie automatisée.
  • Contact

Recherche

31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 16:20

 

 

Carreaux et IRIS : comparaison sous K-Analyse

Par rapport aux données IRIS qui étaient déjà très fines , le carroyage à 200 m apporte -t-il vraiment quelque chose en plus ?

Voici une petite comparaison menées sous K-Analyse , en zone urbaine dense de la proche couronne Parisienne :   première approche par iris dans un cercle de 300 m autour de la mairie :

 

 

 

irisAsnieres

On voit tout de suite les limites de cette carte : seulement trois centroïde IRIS se trouvent dans le périmètre d’étude, alors que le sud du périmètre est vide car le centre de l’IRIS n’est pas dans le cercle .  Population totale dans ce scénario : 6740 habitants.

Deuxième approche : une carte par carreaux de 200 m de côté :

 

 

carreauxAsnieres 

Le cercle est le même : même taille et même emplacement ; mais on distingue parfaitement que la zone sud est mieux renseignée par trois carreaux qui n’étaient pas  présent dans la couverture précédente.

 

Les cinq carreaux du centre ,du nord et de l’ouest sont des fractions des iris de la carte antérieure. Donc la finesse des données est à l’évidence bien meilleure . Population totale dans ce scénario : 5716 habitants , soit 1024 habitants de moins que dans une carte à l’iris . ça fait mal !

 

On peut en plus apprécier distinctement quels sont les carreaux les plus denses :  en terme d’analyse  spatiale socio-économique , nous passons à une autre échelle d’analyse, surtout pour les problématiques d’hyper proximité

Au passage les connaisseurs apprécieront les affichages des contours  IRIS et Carreaux dans du mappoint 2013 !

 

 

Et pour le fun et parce que c’est une fonctionnalité toute nouvelle, voici des cartes choroplèthes  par carreaux , : Asnières sur Seine par revenu moyen :

carreauxAsnieres2


 


Et, de nouveau , notre zone d’étude  toujours par revenus moyens :

 

carreauxAsnieres3

 

legende

 

 


 

Repost 0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 15:29

 

Depuis novembre l'INSSE publie des données gratuites sur la base d'un carroyage du territoire à la maille de 200 m !

 

foudroyant

 

c'est ici

 

Dissipons tout de suite un malentendu assez courant : pour se conformer aux règles de confidentialité , l'INSEE a du regrouper certains carreaux; donc les variables les plus nombreuses (18 en tout) se trouvent avec le fichiers des "rectangles". Cela fait tout de même 698 659 entités sur la France metropolitaines. Pour ce qui est des carreaux : 14 millions, mais à ce niveaux le seul attribut disponible est la population totale.

 

Il reste que traiter de telle quantités de données commence à être réellement fastidieux avec un SIG standard et une base de données.  C'est là que le décisionnel laisse voir tous ces avantages. Car pour traiter toutes ces mailles , rien de plus simple : on créé une hiérarchie supplémentaire à la dimension géographie et , surprise : sous les IRIS, on trouve désormais les carreaux : simple et rapide  voici par exemple sur les revenus moyens à Clichy et Levallois -Perret :

 

CarroClichyLev1.jpg

 

Pour le fun , un petit zoom et on ajoute le contour du maillage :

CarroClichyLev2.jpg

 

Repost 0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 10:08

 

  Un des points critiques que l’on peut constater avec des logiciels SIG classiques est la difficulté de mise en œuvre des données (et leur coût !) . Avec K-Analyse j’essaye de rendre les choses plus simples pour l’utilisateur.

Le cas d’école en la matière est la construction de zones isochrones. Simple sur le besoin, la mise en œuvre dans un logiciel SIG peut être rapidement complexe et chère : Il faut disposer de fichiers adaptés aux besoins et ensuite le configurer afin de permettre de sortir des zones pas trop caricaturales.

Ici , basta , un graphe sous-jacent d’origine Navteq est fournit , on ne s’en occupe pas , tout est configuré. On rentre le temps en minutes et le nom  du fichier TAB désiré en sortie et voilà !

 dtime1

 

dtime2

Pour l’instant , je laisse la fonctionnalité assez simple , mais plus tard je pense faire des temps multiples , jusqu’à 3 zones… On verra .

 

Autre point sombre avec Mapinfo : trouver une adresse n’est pas si simple.  Cela suggère aussi qu’il faut un cartographie des rues , qui est assez chère et qu’il faut mettre à jour  fréquemment.

Basta aussi.  Avec K-Analyse , on saisit une adresse  et voilà. Inutile d’appeler une couche  spécifique  c’est simple et rapide

 

 

  adresse1

adresse2

Petite précision mais de taille, ces deux fonctionnalités sont configurée pour l’Europe entière !

Repost 0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 16:19

 

 

Avec K-Analyse on peut monter un cube conçu à partir de très gros fichiers : par exemple ici le fichier détaillé de l’INSEE sur les Logements (plus de 30 millions de lignes)

L’intérêt est de pouvoir répondre pour chaque IRIS a des questions croisées du type  nombre de logements, datant d’avant 1949, de type HLM, dont le représentant est en CDI, et propriétaire !   Je fais simple pour l’exemple, mais on peut aller bien plus loin : par exemple en glissant une dimension Aire Urbaine ( sur les copies d’écran Marseille – Aix).

 

Voici donc la possiblité en plus de lancer la carto sur du mapinfo !  bien plus rapide et une sortie plus flexible en représentation : couleurs , nombre de rangs etc .

logement2.png

Les logements occupés par des non salariés - employeurs (Aire Urbaine Marseille-Aix)

logement1.png

 

les IRIS et, en fond, la cartographie Geoportail des parcelles cadastrales

 

logement3.png

 

Ici des IRIS ont été sélectionnés sur la carte puis filtrés sur le tableau, bien pratique pour cibler des quartiers !

Repost 0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 12:06

-Analyse enfin branché sur Mapinfo…

Apres quelques mois de cogitation et de nombreuses maquettes. Le plus lourd de la programmation est enfin terminé. : K-analyse en version PRO s'ouvre sur les SIG " lourd " : le premier étant Mapinfo.


Ecran accueilDepuis 2006, K-Analyse c'était avant tout et exclusivement Mappoint.  Avec tous ses avantages et ses défauts , Mappoint continuera de satisfaire de nombreux usagers sans trop d'exigences  côté cartographie.  Mais pour les autres, désormais, le décisionnel OLAP s'interface avec Mapinfo ,  très populaire logiciel SIG , actuellement dans sa version 12.0.
K-Analyse , c'est la puissance des outils BI Microsoft , depuis Analysis Services , en passant par PowerPivot et les tableaux croisés , capables d'analyser des bases de plusieurs dizaines de millions d'enregistrements (comme par exemple de le recensement détaillé du logement ou de la population ). Mais K-Analyse va au-delà, puisque la dimension géographique est traitée spatialement dans un logiciel ad hoc (Mapinfo donc…)  Et cela change tout, avec un simple clic droit sur la partie du tableau choisi par l'utilisateur, la carte thématique est construite .


ecran iris
Sur cette capture d'écran, on vient de faire la carte de la population 2009 de Nancy , par iris. Les puristes reconnaîtront les fenêtres familières de Mapinfo : Layer Control, Info. Les spécialistes de Mapinfo seront en territoire connu !
De même, en utilisant les outils de sélection de Mapinfo : buffer, inclusion, exclusion, SQL, etc , le tableau est filtré à la demande de l'utilisateur.

 

 

 

ecran iris2
Ici, par exemple , une zone de temps de conduite a été calculée, et utilisée pour filtrer le tableau croisé, on a rajouter la couche Open Street Map et étiqueté certains IRIS. Le tout en gardant toujours un œil sur les données.. Vite fait , bien fait !

Puissance d'analyse BI d'un côté et puissance d'analyse spatiale de l'autre, l'usager est outillé !

Ceci n'est qu'une mise en bouche, nous allons en reparler bientôt ….

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 16:41

Sur la table de travail depuis un moment, K-Analyse 2013 sort enfin en production.

Il y aura encore des améliorations et quelques nouvelles fonctionnalités.  En attendant, voilà en avant-première, quelques points forts :

Cette nouvelle version est ouverte aux cubes PowerPivot (rappelons que désormais PowerPivot est disponible gratuitement aux possesseurs de Office 2010 et 2013).

Gros plus, il est possible d’utiliser un Tableau Croisé construit à base de fichier Non Olap (données stockées dans une base ou dans la feuille de calcul même) Donc, l’utilisateur devient potentiellement bien plus joueur !

Plus intégré au standard Office , l’interface n’échappe pas au Ruban Office.

Enfin , la cartographie Mappoint s’agrémente d’images Aériennes , de vues Obliques (Bing Maps) et de vue de rues (Street View Google). De quoi se repérer dans le territoire !

Il est évidement  toujours possible de cartographier depuis le tableau et de filtrer sur la carte des éléments du tableau (Spatial OLAP).  Avec cette version , il est toujours  possible de créer des zones de potentiel et des filtres basés sur des isochrones.

 

 

k2013ecran1

 

 

k2013ecran2-copie-1.jpg

 

k2013ecran3.jpg

 

k2013ecran4.jpg

ongletk2013.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 15:00

    Une nouvelle technologie est apparue avec Office 2010 et plus particulièrement avec Excel. Il s'agit d'un complément à télécharger, et qui est gratuit. Il s'agit de PowerPivot.

  •     La toute dernière version est téléchargeable ici
  •     Un site sur PowerPivot est ici

 

 Pour faire très bref , PowerPivot est un moteur de datawarehouse simplifié qui garde les cubes en mémoire.  Il intègre des modes d'importation de données variés et de formats divers, une interface de conception de cube et une relation native avec le tableau croisé dynamique dans une feuille Excel. Au passage il faut aussi signaler un module de champ calculé basé sur un nouveau langage nommé DAX (Data Analysis Expression). Un mode expert qui ne prend pas l'utilisateur lambda pour une QUICHE !
     Cela permet à un utilisateur bureautique de gérer des données OLAP , sans  licence SQL Server.   D'ailleurs le moteur sous-jacent de PowerPivot (Vertipaq engine) est un composant de la prochaine version de SQL Server 2012 (Denali).
L'apparition de cet outil a déclenché une certaine agitation dans le milieu décisionnel car tout à coup le grand public accède à la création de cube.
    Une partie des données OGDI (Open Government Data Initiative) met à disposition des données libres directement sous format consommable pour PowerPivot ; c'est expliqué ici 

    Avec K-Analyse 2.0 , nous allons un peu plus loin avec l'application des CDAC 2012 : Grâce au module PowerPivot , l'utilisateur se connecte à la base des CDAC (enrichie chaque jour des nouvelles dates de commissions).  Les CDAC sont des commissions départementales qui  autorisent (ou pas…) les projets commerciaux supérieurs à 1000 m² de surface de vente.
 Une fois la table PowerPivot actualisée, K-Analyse 2.0 permet immédiatement de visualiser les CDAC , par enseigne ,  par secteur, statut , nature, date de projet , avec la surface commerciales prévue.. et bien sûr aussi , par région, département et commune. 
Ensuite , un simple  clic droit sur la colonne des CDAC et les voici positionnés  sur la carte.

 

cdac2012PowerPivot.png

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 12:02

   Cette année sera marquée pour nous par le lancement de la V2 de K-ANALYSE.
Ce petit post pour signaler que la beta est bien avancée,  et au programme toujours du décisionnel et du lourd, puisque cette fois les cubes peuvent peser plusieurs centaines de Mo et seront très, très rapides !  Pour preuve je teste actuellement  le dev avec  les données complètes du recensement Logement et Population
Pour le logement, la base totale de l’Insee  fait 22 904  100 enregistrements avec lesquels K-ANALYSE traite des cubes de 260 mo !


   La nouvelle version sera entièrement supportée par Office 2010 et Mappoint (2006 ou 2010) et fonctionnera parfaitement SANS serveur de base de données ou serveur décisionnel . En effet il sera possible de profiter de toute la puissance d’analyse avec Office et seulement Office !. Pas de coûteux serveur  nécessaire !


   Au programme une interface simplifiée mais plus puissante , des cartes multivariées , des filtres spatiaux directement appliqués sur le tableau croisé et toujours le contour des IRIS à la demande
En attendant d’en savoir un peu plus  quelques copies d’écran, bien sûr

 

 

 ecran1.jpg

 

ecran2

ecran3.jpg

Repost 0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 17:58
Et hop! une belle carte topo au 10 000eme ou 25 000eme dans K-Analyse ..
Il est certain que la carte NAVTEQ de base dans Mappoint est un peu pauvre.. c'est une carte routiere avant tout ..
Il y a déjà la vue aérienne pour la compléter, ou la vue aérienne oblique dans les zones couvertes . Désormais , K-Analyse compte sur la couvertue complète , France entière, des carte IGN fournies par le Géoportail. un exemple ici:
Repost 0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 17:25
Désormais il est possible de parcourir les rues dans Street View à partir de K-Analyse.
StreetView est une application en ligne de photos de façades qu'il est possible de parcourir en suivant  les axes de voiries.

Ceci est particulierement pratique pour inspecter le paysage urbain, détecter les commerces et vérifier vos fichiers géocodés  Voici un exemple du Monoprix avenue de l'opera à Paris:

Repost 0

Articles Récents