Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog decigeo
  •   le blog decigeo
  • : je suis responsable RD Décisionnel /SIG en Géomarketing. Ce blog a pour but de regrouper toutes les infos sur la convergence entre Business Intelligence et cartographie automatisée.
  • Contact

Recherche

10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 09:38
Le projet Pentaho est sans doute la grande secousse du monde décisionnel  que tout le monde attendait.
Ce Projet n'est pas comme les autres : son ambition est de faire mieux que les autres produits décisionnels existants ..!! ni plus ni moins.. ça fait mal !  De plus l'équipe Pentaho se donne des moyens tant humains que financiers. Pour ceux qui croyaient que les projets Open Source étaient mené par des doux dingues un peu rêveur, l'atterrissage va être rude

Des le départ le projet avait prévu une partie cartographique intégrée dans le module d'analyse et donc couplé avec le tableau Croisé (Issu du projet JPivot). mais la question se posait de savoir comment mettre en oeuvre ladite cartographie et la coupler avec l'analyse multidimensionnelle .. et là ,pour l'instant c'est l'obscurité totale, on ne trouve rien dans l'interface d'admin. Quand aux réponses du support, elles sont encore assez vagues. Si quelqu'un a testé cette solution SVG dans Pentaho , s'il vous plait , poster un commentaire.

mais ce n'est pas tout , voila qu'il y a deux semaines , Pentaho annonce l'intégration de Google maps ! décidément ce projet créé l'évènement.. surprise totale : d'abord Google Maps n'est pas Open Source , lui .. alors que les projets Open Source de SIG ne manquent pas .. que c'est -il passé ? mystère.  Et puis ce nouveau module ne semble pas remettre en cause le précédent , mais pourrait le compléter. En effet Google Maps vient s'intégrer dans le tableau de bord pour localiser les points clef du datawarehouse .c'est en quelque sorte un couplage LBS / analyse multidimensionnelle. Alors que le  module SVG  serait le couplage Cartes Thématiques / tableau croisé. Pourquoi pas après tout , on frémit juste un peu en pensant à l'administration de tout ça !

http://www.pentaho.com/
Repost 0
Published by Antoine Dirat - dans Le coin du libre
commenter cet article
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 15:13

Le point délicat de l’interfaçage de Mappoint avec le TCD réside dans le peu de détail du modèle objet de Mappoint. En effet mappoint n’est pas un programme totalement aboutit et son modèle objet manque de maturité , certaines propriétés peuvent renvoyer vers des objets tres différents et les erreurs sont alors difficiles à contrôler .  Exemple avec l’évenement « SelectionChange »  le type de selection ne se précise que par  des constantes et même en détectant le bon type de sélection (un objet Location) des erreurs surviennent : Ceci est du au fait que selon le type d’objet selectionné , il y a des variation de comportement : on parle alors de manque de congruance dans le modèle objet . L’habitude étant de finalement de commercialiser des projets dont la finalisation laisse (perpétuellement ?) à désirer.

 

De l’autre coté le modèle objet du Tableau Croisé Dynamique (TCD)  est très complet mais peu documenté , il n’existe qu’un seul livre de référence sur la programation des composants  web offices OWC[1], la communauté de développeurs autour de ces outils est réduite, occasionnelle et les forums internet sont plutôt pauvres sur le sujet.  De plus les hésitations et changements stratégiques de l’éditeur, on conduit  à des changements importants dans le comportement  des objets du TCD au cours des versions successives , notament dans la politique de distribution et des droits qui y sont rattachés..



[1] The Microsoft Office Web Components Black Book with .NET ; Alvin Bruney, MVP.  LULU,2005

Repost 0
Published by Antoine Dirat - dans decigeo
commenter cet article
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 14:48

K-ANALYSE : vers une analyse multidimensionnelle spatiale

 

Le projet K-ANALYSE part  du constat que

 

1-les outils SIG ne sont jamais conçus nativement pour s’interfacer avec un système décisionnel.

 

2-Les outils BI  sont quelquefois enrichis d’outils spatiaux accessoires (au même titre que le traitement graphique des données, en barre , en histogramme ou en camembert).

 

3-Il n’existe pas d’outils bureautiques simples d’analyse de données multidimensionnelles et spatiales

 

4-Ne disposant de rien de convaincant sur le marché il fallait développer un outil réellement utile à destination interne du département Etudes Géomarketing de KYRIS

 

La solution a mettre en œuvre ne doit être ni un accessoire SIG pour un outil décisionnel, ni un  accessoire BI pour un logiciel SIG . Les fonctionnalités doivent être équilibrées et réparties entre les deux mondes, quitte à  n’avoir que les « bases » SIG et BI, mais être sûr qu’on ne va pas aller plutôt vers l’un ou l’autre monde.

Le produit final doit être simple et peu couteux , il doit être fonctionnel sous une ambiance locale en poste autonome, sans accès internet extranet et fonctionner sur un PC moyen équipé de Windows 2000 / XP et postérieurs.

Enfin K-Analyse est un logiciel à destination finale d’analystes non spécialistes de BI ni de  SIG mais d’utilisateurs surtout experts de leur métier. On ne parlera donc pas d’option très avancées en matière de SIG ni de BI.  Du moins dans la version initiale!

Repost 0
Published by Antoine Dirat - dans K-Analyse
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 14:31

Jmap :Projet joint entre le Centre de Recherche de Géomatique de l?Université de Laval au Québec et l?entreprise KHEOPS Technology  pour proposer un produit commercial connu sous le nom de Jmap Spatial Olap, intégré dans la suite décisionnelle existante JMAP . Java et MapServer : solution lourde intranet / extranet . http://www.kheops-tech.com/fr/jmap/index.jsp

GeoBI :  Business Object s?appuie sur Arc IMS  et ArcGIS pour une solution de Geo Business Intelligence

 Alors que de son côté l?éditeur ESRI (ArcGIS) propose une solution décisionnelle différente (Webfocus)  en intranet / extranet. A noter aussi l?offre SAS Business Analytics basée elle aussi sur un partenariat avec ESRI.

 Asterop GEOINTELLIGENCE : Principal acteur français de Géo Business : très connu dans le monde de l?étude marketing : solution très onéreuse réservée au grands comptes intranet / extranet.

 Le projet Pentaho est LE projet Open Source de Business Intelligence du moment . Il est tres prometteur et tres ambitieux. Des le lancement  le planning de dévelopement promettait un module "analyse" contenant de la cartographie SVG . Mais ce module n'était ni clairement documenté ni administré (je cherche toujours des news ..alors si vous en avez..) Et grosse surprise: il ya deux semaines : annonce du couplage avec Google Maps!! qui lui n'est pas Open Source . je sens que cela ne va pas faire que des heureux parmi les développeurs de projets Open

 Depuis 2006 , la société BOARD, basée à Lugano et spécialiste de la solution BI en kit "zéro développement" est associée à GEOCONCEPT pour offrir une carto "full web" dans le module de reporting.. dommage qu'il n'y ai rien en analyse. A voir cependant ici

 

 

Repost 0
Published by Antoine Dirat - dans decigeo
commenter cet article
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 14:21
A nous y voilà.. on en parle on en parle .. mais finalement on en voit pas souvent. Alors assez de mot et voila en action du décisionnel  géographique appliqué à du Marketing Opérationnel et Marketing Direct

cliquer ici
Repost 0
Published by Antoine Dirat - dans decigeo
commenter cet article
10 octobre 2006 2 10 /10 /octobre /2006 14:07

Si l’on voulait se donner la peine de comprendre l’essence de technologies SIG et BI, on verrait à quel point les deux mondes se complètent et se ressemblent .

             L’analyse : dans les deux disciplines , la principale caractéristique commune est le besoin constant d’analyse . On parlera d’analyse spatiale d’un côté, ou d’analyse statistique de l’autre , mais l’essentiel est là : face a une grande quantité de donnée, les logiciels de BI ou de SIG sont des assistants d’analyse de données

             Dans ces deux mondes, l’analyste cherche sans cesse, les moyens de classifier ordonner et filtrer les données afin de leur donner un sens , une lecture . Dès qu’un SIG est conçu , il est prévu de faire des classes, des « couches » d’information . On détectera ici, le réseau parcellaire, là, le maillage commercial ou la couverture forestière classée par essence menacée. Dès qu’un projet décisionnel se met en place , le principe de conception est le même : trouver les structures sous jacentes des données : les hiérarchies organisationnelles, les classes de produits, les dimensions, les mesures.

 Le point de faiblesse des SIG est cependant toujours le même : avant tout Système d’Information, ils  utilisent des méthodes héritées du monde OLTP des bases de données transactionnelles classiques , ceci est logique puisque les outils SIG sont nativement interfacés avec des SGBD. Les concepteurs en sont donc réduits (et habitués) à utiliser les mêmes techniques de conception que pour un système d’information transactionnel (modèle entité relation, normalisation de la base de données, intégrité référentielle, etc etc etc ). Alors que très souvent les Outils SIG s’oriente vers l’analyse spatiale, leur mode d’accès aux données attributaires est traditionnellement relationel et, donc, inadapté.

Repost 0
Published by Antoine Dirat - dans decigeo
commenter cet article
10 août 2006 4 10 /08 /août /2006 16:35
Un article sur K-Analyse dans le Geomag

ici
Repost 0
Published by Antoine Dirat - dans decigeo
commenter cet article

Articles Récents