Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog decigeo
  •   le blog decigeo
  • : je suis responsable RD Décisionnel /SIG en Géomarketing. Ce blog a pour but de regrouper toutes les infos sur la convergence entre Business Intelligence et cartographie automatisée.
  • Contact

Recherche

17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 16:12

 

Les annonces commerciales se succèdent à un rythme d’enfer pour ce qui concerne les solutions décisionnelles.

Depuis 2 ou 3 ans on voit apparaitre des solutions  CLOUD qui aujourd’hui ne se limitent plus à SalesForce et QlikView

Un petit « classement » nous en fait un résumé ici

 

 

Il est assez impressionnant de pouvoir faire les essais soit même puisque la plupart de ces produits offrent la possibilité d’un période d’essai gratuite. Attention quand même à l’adresse mail utilisée, car la guerre commerciale fait rage et vous aurez beaucoup de relances commerciales !

CHARTIO est à fuir comme la peste ,  pas de version d’essai mais si vous vous enregistrez, vous recevrez au moins une bonne dizaine de relance , ne laissez jamais votre téléphone !

 

Pour ma part j’ai testé BIME , le produit français de la bande , SPOTFIRE (Tibco Software) et POWERBI (Microsoft)

Tous ces produits ont pour point commun d’offrir une solution décisionnelle incluant l’hébergement des données.  En payant un abonnement mensuel, ces solutions vous libèrent de la contrainte de maintenance d’une plateforme logicielle et de serveurs de base de données.   En échange de quoi vos données se baladent quelque part dans le cloud, il faudra faire confiance aux hébergeurs tels qu’AZUR, AMAZON et autres.

J’ai trouvé BIME , beau fluide et très ergonomique, clair , même sur les tarifs expliqués ici

 

Le sujet de ce blog étant la Cartographie décisionnelle, c’est surtout sur ce point que je me penche, et il faut dire que sur ce plan , BIME n’est pas très avancé. Comme la majeur partie de ces concurrents (TABLEAU, notamment), la cartographie n’est considérée, au mieux, que comme un graphique un peu particulier . On fait des cartes thématiques très simples et basta , pas  d’échelle , pas de discrimination statistique dans la légende. Bref c’est encore la famille Pierrafeux dans les tableaux de bord

De son côté SPOTFIRE parait moins moderne , moins fluide , plus complexe à aborder, on ne comprend pas pourquoi afficher les pourcentages dans un tableau demande une nouvelle colonne avec des formules, alors que normalement un simple clic droit devrait suffire.  Par contre côté carto. Wahoooo  . là ce n’est plus pareil , et pour cause : TIBCO a racheté MAPORAMA et donc là on trouvera du lourd : comme la possibilité d’importer des fichiers shp.  J’ai monté la carto en Shape ESRI de toutes les communes de France , sans problème , et même partagé ce dashboard , c’est rapide et simple, à nous les cartes coroplethes :

 

Allez hop une copie écran :

 

 

Spotfire.jpg

Avec Tibco , la sélection sur la carte est synchronisée au dashboard, mais cette sélection peut aussi être faite à main levée. Dommage pas de zone de temps de conduite. On y est presque.

Spotfire , c’est ICI :

 

  Mais ce billet a pour but de s’attarder un peu plus sur le produit PowerBI de Microsoft .

C’est , et de loin , le produit le plus difficile à comprendre , tant sur le plan technique que commercial, alors qu’il est , et de très loin aussi , le plus mauvais.

  Au niveau commercial, PowerBI n’est pas un petit nouveau, puisqu‘une offre existe depuis fin 2013.

Les composants de PowerBI avaient aussi fait l’objet d’une introduction au sein de Office depuis fin 2012 . PowerQuery, PowerView, PowerPivot et PowerMap ne sont pas des noms tout à fait inconnus, mais attention ils apparaissent ici, puis disparaissent là, pour réapparaitre : coucou c’est nous ! Microsoft invente le bonneteau commercial, hou ! Les vilains !

Bref , au début , ces add ins étaient téléchargeables gratuitement dans Excel.

Puis PowerBI est arrivé, regroupant dans un même package tous les POWER RANGERS ! et alors attention tenez-vous bien , car c’est là que ça devient compliqué :

  Pour avoir PowerBI il fallait payer une souscription dans Office365 Pro S3 ou s4 , qui , lui-même est un Saas c'est-à-dire une location dans Office 2013.  OUF ! Il faut acheter Office , puis payer Office 365 mensuellement PUIS ENCORE payer pour l’option PowerBI  . On devrait dire POWERUBU !

Bon, on devine le succès qu’a dû recevoir une telle offre, on imagine la foule en délire se lacérant le visage d’impatience pour se disputer les quelques packages restants…

  ET là , en 2015 , arrive la big annonce : PowerBI aura une version GRATUITE et un client lourd à part : Power BI Designer ; plus besoin d’Excel , plus besoin de Office 365 , une vrai révolution à Redmond ! ça sent la reprise en main…

 

  C’est ce nouveau produit que j’ai testé. En principe  le service cloud est encore limité à l’Amérique du Nord, C’est sympa pour le reste du monde, on imagine bien les commerciaux européens refourguer les versions payantes, alors qu’aux USA c’est gratos ! Déjà que la version payante était très complexe,  maintenant qu’on sait qu’il y aura du gratuit, pas de raison de ce précipiter.  En plus, avec Crosoft on n’est jamais déçu dans le complexe, avec la version gratuite est déjà annoncée une baisse de 75 % des tarifs des versions « PRO ». Bref  souscrire aujourd’hui une offre payante de PowerBI à travers Office 365 cela relève du masochisme le plus pur.

Cependant si le service n’est pas encore ouvert, on peut télécharger le Logiciel Power Bi Designer ici

https://www.powerbi.com/dashboards/downloads/

Le service est fermé ? deux surprises : d’abord Microsoft refuse systématiquement les adresses perso de mail ouvertes chez les FAI tels de GMAIL, Yahoo , FREE, La Poste etc. .  C’est la première fois que je vois ça. Au lieu de se contenter de valider une boite mail quelconque, Microsoft va vous obliger à utiliser une boite mail PRO.

Là, surprise, j’ai utilisé la mienne et j’ai pu me connecter aux services en ligne gratuit réservés aux USA (à mon avis leur filtrage IP laisse à désirer). Les utilisateurs occasionnels vont être ravis d’avoir à utiliser l’adresse Email de leur entreprise, quant aux administrateurs réseaux, il leur suffit de créer des boites bidon , enregistrer le user puis de détruire la boite mail..   Cette politique n’est pas tenable à terme, pour ma part je ne la comprends vraiment pas.

  Comme d’habitude pour ce genre de lancement chez Microsoft la sensation est tout de suite décevante : on a l’impression d’avoir à faire à un produit non terminé, une version pré-bêta sans doute . Je me demande qui sera convaincu de passer à la version payante pour 9.99 $ mensuel quand même.

  Et tout d’abord sachez qu’il n’est pas possible de partager un dashboard avec un utilisateur dont le mail n’a pas le même domaine que vous !!!! Et oui si votre mail est bidule@truc.com , impossible d’envoyer un rapport à machin@chose.com ! On croit rêver, cauchemarder plutôt.

  Allons tester les fonctions cartographiques, c’est un peu là  qu’on attend la bête, puisque Microsoft a une certaine expérience dans le domaine avec Mappoint et Bing Maps (et Bien sûr POWER MAP) .  Quelle surprise , il n’y a pas de PowerMap dans PowerBI ! En effet PowerMap est un produit développé en Visual C++ , avec une bonne dose de Silverlight. Impossible de faire tourner ça sur IOS , Or PowerBI se veut multiplateforme, donc la carto dans PowerBI est un nouveau produit , issu de NOKIA Maps , mais pas très en forme , on dirait. Impossible d’afficher une image satellite !

Là où les développeurs on fait très fort c’est dans l’utilisation des latitudes et longitudes . Dès qu’elles sont utilisées dans les champs ad hoc , hop , elles sont immédiatement agrégées en .. moyenne !! HOUULALA  je n’avais encore JAMAIS vu un truc pareil, de la cartographie de MOYENNE de coordonnées ???  Est-ce possible ? Comment diable a-t-on pût ne serait-ce que le concevoir ? Qui a écrit le cahier des charges fonctionnelles ?

Un petit exemple, vous allez afficher un dashboard de commerces sur la région Rhône Alpes. Hop vous filtrez les Hard Discount et le résultat du Tableau de Bord indique qu’il y a 8 magasins de ce type dans le département (j’invente), et bien la carte ne vous montrera qu’un seul point : La moyenne des coordonnées des 8 commerces !!!  trop fort ! Apparemment les gars qui ont développé PowerBI ont dû travailler pour la première fois sur des problèmes cartographique. On ne se prive pas d’une petite copie d’écran très rafraichissante, d’un côté la liste de tous les LIDL et de l’autre un seul point sur la carte , ça fait mal !

 

 

PowerBI.jpg

  Il y a d’autres défauts dans le genre  « ne pas pouvoir changer les titres par défaut » , démarrer deux faut le logiciel , parce que la première fois , il plante !  Pas d’upload de fichier , il faut aller sur internet pour charger l’analyse . Bref  très déplaisant.

 

  Si dans ce produit vous cherchez à faire tout bêtement un tableau croisé dynamique (avec PowerPivot derrière tout ça , c’est quand même le minimum !) ; vous ne serez pas déçu : il n’y a tout simplement PAS DE TABLEAU CROISE DANS POWERBI.  C’est un comble .

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Geolocaleasy 12/06/2016 22:29

Très bon article comme toujours ! Je m’intéresse beaucoup en ce moment à la géolocalisation des téléphone portable, ça serait sympa de lire un article a propos de cela sur ton blog... Bonne continuation à toi en tout cas ;)

Articles Récents