Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog decigeo
  •   le blog decigeo
  • : je suis responsable RD Décisionnel /SIG en Géomarketing. Ce blog a pour but de regrouper toutes les infos sur la convergence entre Business Intelligence et cartographie automatisée.
  • Contact

Recherche

27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 10:37

 

Avec un titre pareil impossible pour moi de ne pas relayer un tel événement qui aura lieu le 3 mars pour s’inscrire c’est ici

https://msevents.microsoft.com/CUI/EventDetail.aspx?EventID=1032475042&Culture=fr-FR

 

    A propos de cet évènement je ferais cependant trois observations :

   I  Je pense que Microsoft est l’éditeur qui possède depuis le plus longtemps des produits dans le domaine du SIG et du Décisionnel  BING Maps et Mappoint d’un côté et Analysis Services de l’autre . Pourtant chez Microsoft, il semblerait que personne n’ai entendu parler de SOLAP   Mais est ce bien neuf quand on peut lire ce billet daté de Octobre 2008 :  http://decigeo.over-blog.com/article-24239139.html?

   Autisme d’entreprise donc , ou étanchéité tétanique face à l’innovation (les deux je pense , l’un entrainant l’autre).

Donc il n’y a rien de nouveau sous le soleil ; il n’y a, là , pas plus de décisionnel que d’angelot dans les paradis fiscaux. A moins bien sûr que le décisionnel ne soit plus qu’un concept commercial :

   - Une requête SQL ? hooooo  Un affichage cartographique de la requête ? haaaaa.  

Et voila c’est ça la Business Intelligence, c’est ça le décisionnel .   Et tant pi si des milliers d’ingénieurs et de chercheurs se cassent le bas du dos à concevoir des bases OLAP. C’est vrai que ceux là ne sont pas fun du tout.

 

   II  Quand on voit l’ampleur financière d’un projet de ce type : serveur IIS , Serveur SQL, Serveur Share Point , plus un abonnement Bing Maps … il ne faut pas trembler comme un toxico en manque pour gérer des géométries dans une base SQL et utiliser un système carto qui ne projette que Mercator Sphérique !!!  Là, moi, il va falloir qu’on m’explique comment mettre autant de technologie coté base de données quand la  cartographie est limitée à un cartographeur , dont on est même pas sûr qu’il respecte bien le datum WGS84 , incapable de calculer une surface réelle passé les 45° de latitude et impropre au calcul de distance exacte …

               Voir ici : http://www.spatiallyadjusted.com/2009/08/13/mercator-projection-hating-continues/

               Ou la : http://msdn.microsoft.com/en-us/library/bb259689.aspx

Et encore là : http://all-things-spatial.blogspot.com/2009/07/map-basics-datum-coordinate-system.html

 

Dire que certains, chez Microsoft , n’hésitaient pas à nous présenter une telle solution , apte a traiter les problèmes de gestion de catastrophe naturelle ou industrielle .. ouppppps : « Chef ! les distances sont fausses, on a quelques milliers de morts en plus ! »

  On relève cette phrase dans la documentation technique de MS : « The spherical projection causes approximately 0.33% scale distortion in the Y direction, which is not visually noticeable. » 

C’est une vraie perle hein ?  Apres tout, si vous ne le voyez pas ce n’est pas grave, allez hop ! et si vos calculs sont amputés de 300 m tout les kms , c’est pas grave , on vous dit !  Puisque ça ne se voit pas …


 

   III-Enfin la troisième observation porte sur la persistance des technologies proposées.  On comprend bien que la stratégie commerciale de Microsoft consiste à étayer l’offre par des poids lourds de qualité indiscutable. Ici Sql Server sert visiblement de faire valoir à Bing Maps.

   Cependant si vous aviez engagé un projet de cette taille, par exemple début 2010, vous seriez sans doute aujourd’hui le lauréat du concours « gogo de l’année » , puisque l’API Bing maps en vigueur à ce moment  a été tout bonnement décrété obsolète à 100% en décembre dernier !!! et là .. ça se voit !

Vous pouviez vous imaginer qu’avec une telle offre, technique et commerciale, d’un éditeur aussi réputé, que ce serai du solide?  Vous pensiez que les réunions de présentation et le contact direct avec des commerciaux allait vous mettre à l’abri de mauvaises surprises?  Enfin , vous imaginiez que payer un abonnement vous donnait accès à une info anticipée ou quelques égards dû à un client? 

   Et bien vous rêviez !  Comme tout le monde, vous allez apprendre -sur un blog- que l’outil intégré de programmation pour la cartographie est jeté aux orties, avec tout votre code ; que la nouvelle version est incompatible avec l’ancienne (à 100 %) ;  et que pour toute réponse du staff de votre éditeur (après des mails incendiaires, on a plus rien sans rien de nos jours …) vous aurez droit à  « c’est le changement, que voulez vous ... »   Et mon argent ? on me le change aussi ? 

 

Conclusion :

C’est vrai que les ingénieurs ne sont pas fun du tout.  Ils posent de ces questions, je vous jure! La précision des données, le coût d’un projet, la capitalisation des connaissances. C’est tellement trivial ! A quoi bon se prendre la tête ? Hein ?   C’est vrai que ce serait tellement mieux un grand bol d’air rafraichissant. La tête dans les nuages sans doute ,  dans le « Cloud » c’est ça ?   enfin en attendant, nous, en bas... les mains dans la merde et les clients qui râlent, on a surtout la tête ailleurs, dans le brouillard surtout.

PS . Toutes mes amitiés à Tony Young , qui ne daigne pas répondre à ses mails . Cela fait partie de la tendance « FOCK*Computing », très en vogue en ce moment chez Microsoft.

 

*FOCK (néologisme issu de la contraction de FOG (Brouillard) et FUCK (interjection populaire pouvant se traduire par « ho ! merde ! je me suis fait m… ») 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents